Japon – Bien préparer son voyage

Visiter le Japon était un peu un rêve de gosse. Entre métropoles hyper actives et identité culturelle très forte, cet archipel nous fascinait.

Longtemps assez inaccessible dû aux prix élevés des billets d’avion, nous avons profité d’une promotion proposée par la compagnie Qatar Airways. L’aller-retour nous est ainsi revenu à environ 350€/personne, en pleine période d’hanami. À ce prix-là, nous n’avons pas hésité longtemps.

Nous allons faire une série d’article sur les différentes villes dans lesquelles nous nous sommes arrêtés. Celui-ci a pour but de donner quelques conseils quant à la préparation de ce voyage. Il s’adresse principalement aux personnes n’ayant jamais mis les pieds au Japon et qui se posent les questions de base.

Communication

 Langue

Commençons par une évidence : la barrière de la langue. Notre plus grande crainte était de ne pas pouvoir être pleinement autonomes, dus au langage. Si vous partagez la même crainte, rassurez-vous, tout va bien se passer. En effet, beaucoup d’informations sont traduites, au moins en anglais. Pour le français, il est possible que la tâche soit un peu plus compliquée.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à user et abuser de l’application Google Translate sur mobile. Son mode de traduction de texte sur image est impressionnant. Prenez la photo de ce que vous voulez traduire, sélectionnez le texte avec votre doigt et le tour est joué. Ça nous a sauvé la vie à plusieurs reprises ! Surtout lors de l’achat de produits cosmétiques (ou presque rien n’est traduit) 😉

 Pocket-wifi

Restez connecté ! Lorsque nous partons, nous avons l’habitude d’acheter une carte SIM locale et d’utiliser le partage de connexion afin de profiter de la connexion avec tous nos appareils. Au Japon, il y a encore plus simple : le pocket wifi.

Ce petit boîtier contient déjà la carte SIM et vous n’avez plus qu’à vous connecter dessus. Le débit est plus que satisfaisant et le quota de données peut être quasi illimité, en fonction du forfait choisi. De plus, la couverture des opérateurs nippons est impressionnante ! Nous ne nous sommes jamais retrouvés sans signal, même dans le métro. Dans notre cas, nous avions jusqu’a 5 appareils connectés en même temps et tout fonctionnait parfaitement. Cependant, faites attention à l’autonomie de la bête. La batterie tient entre 6h et 12h en fonction des usages. Prévoyez de le recharger.

Cet appareil peut se louer directement sur place, mais nous vous conseillons de le louer directement en ligne. Vous pouvez ensuite vous le faire livrer à l’adresse de votre choix (aéroports compris) afin de le récupérer lors de votre arrivée.

Logement

Airbnb

Comme partout, les offres AirBnB sont très présentes au Japon. Il est possible de faire de très bonnes affaires ! Par exemple, nous avons pu rester chez Nori, un très bon hôte tokyoïte, situé dans le quartier d’Asakusa, pour 176€ (5j, pour deux).

Agoda

Inconnu pour nous jusque là, ce service est un équivalent a Booking.com, mais particulièrement bien développé pour l’Asie-Pacifique. Comme pour son homologue occidental, il est possible de gérer toutes ses réservations depuis l’application/site. Cela permet une certaine flexibilité. Au cours de notre voyage, il nous est arrivé de changer d’avis sur une ville à visiter et donc d’annuler les réservations le jour même et d’en prendre de nouvelles, en quelques minutes.

Transport

Vol

Surveiller régulièrement les offres promotionnelles ! De plus, d’après le site algofly.fr, les mois de mai/juin sont les plus propices pour des prix bas.

Graphique d'évolution des prix des billets d'avion

Notez également que si vous atterrissez/décollez de Tokyo, il y a deux aéroports internationaux : Narita et Haneda. L’aéroport de Narita, celui que nous avons utilisé, se trouve à environ 60 km du centre de Tokyo. Il faudra donc prévoir une navette afin de rejoindre la ville. Cela étant dit, le transfert se fait très facilement avec le Skytrain (50min / env. 40€). On commence déjà à percevoir l’efficacité des transports en commun japonais. 🙂

Métro et transports en commun

Le métro japonais un un peu plus compliqué que le métro parisien. Les lignes peuvent appartenir à des réseaux différents. Ce qui veut dire des abonnements/cartes diffèrent(e)s. Personnellement, nous avons pris une carte PASMO. Ça nous a permis de bouger facilement dans les différentes villes dans lesquelles nous nous sommes arrêtés.

En complément, nous avions un JR Pass. Ce pass est uniquement accessible aux touristes. Vous devez le commander avant votre départ, en boutique ou directement sur internet. Vous récupérez ainsi un bon de commande à échanger directement dans différents centres d’information locaux. Il permet d’accéder au réseau JR, comprenant les JR lines, Shinkansen… Nous avons donc facilement pu nous déplacer entre différentes grosses villes, comme Tokyo, Kyoto, Osaka… Il suffit juste de montrer son pass au contrôleur, au niveau des bornes de validation de billet, pour qu’il vous laisse passer. Ce pass est vraiment un must-have dans le sens où les transports en commun sont très chers au Japon. Les 220€ du pass (pour 7 jours) sont très largement amortis.

Nous ne pouvons que recommander les services proposés par www.vivrelejapon.com. Quelques semaines avant notre départ, nous nous sommes rendus à la boutique de Paris afin de réserver directement nos cartes de métro, JR Pass et pocket-wifi. Ils ont été de très bon conseil et nous ont grandement facilité la tâche.

Cet article touche à sa fin. Si nous avons pu répondre à quelques-unes de vos questions ou si nous avons pu vous rassurer sur quelques points, cet article a rempli son rôle 😃 Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à nous les poser ! Nous nous ferons un plaisir de vous répondre. Vraiment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *